Comment parvenir à éveiller l’intérêt d’un recruteur ? Si trois stratégies marketing peuvent être transposées au marché du job étudiant et appuyer votre effort, elles ne sont pas toutes gages d’efficacité pour trouver un emploi. Passons-les en revue.


La stratégie de différenciation par les coûts

Vous produisez beaucoup, réalisez des économies d’échelle et vendez ainsi à bas coût. Le prix écrase la concurrence. Dans le cadre de la recherche d’un job étudiant, le coût représente le temps de production d’une candidature. Vous remarquez qu’une candidature adaptée à chaque recruteur nécessite un temps de production cinq fois plus important qu’une candidature standard envoyée sans modification aucune. En 1h, au lieu d’envoyer 1 candidature, vous en envoyer 5 ! Cette solution est alléchante sur le papier et tout à fait adaptée à certains secteurs d’activité. Rarement au marché de l’emploi. N’oubliez pas qu’à travers l’embauche, le recruteur recherche à combler un besoin spécifique. Candidature standard et besoin spécifique ne font pas bon ménage… Le taux de réussite d’une telle pratique est très faible.

La stratégie du créneau

Il s’agit de la stratégie inverse. Vous ciblez un client et un seul, ciblez ses besoins de la manière la plus fine possible et usez de l’ensemble du temps disponible pour élaborer votre candidature. Vous la désirez parfaite. Vous en conviendrez certainement, cette stratégie est risquée. N’étant pas dans la tête du recruteur, vous ne maîtrisez pas ses aspirations profondes. Comment être certain d’avoir produit la candidature idéale qui élimine de fait tout concurrence ? La stratégie du créneau peut néanmoins être envisagée dans le cas où vous disposez d’une compétence réputée rare sur le marché du job étudiant (l’orfèvrerie d’art par exemple). A condition de trouver un employeur susceptible de vous embaucher.

La stratégie de la différenciation

La méthode la plus réaliste, la plus efficace et, dans la majorité des cas, la plus appréciée. La stratégie de la différenciation consiste à mettre en avant sa différence. Par rapport à quoi ? C’est la bonne question. Être différent ne signifie pas entrer dans la marginalité. Il s’agit de s’appuyer sur le tronc commun que recherche le recruteur. Vous êtes par exemple étudiant en commerce international. Comme tant d’autres certes, mais le recruteur recherche ce type de profil. A partir de ce tronc commun à ne pas occulter, appuyer sur vos différences : donner à voir l’équilibre entretenu entre les compétences acquises d’une part, et le caractère unique de votre personne d’autre part. L’employeur recherche quelqu’un de compétent et les deux termes sont importants : il est en quête d’une compétence et recherche quelqu’un. Il cherche une marque personnelle. Vous ?